Depuis les sociétés dites archaïques, nous jouons au jeu de « l’échange volontaire ».

Mais si les cadeaux peuvent faire grandement plaisir, en cette période de Noël, ils se transforment souvent en obligation, voire une corvée.

Je passe sur la course folle dans les magasins et sur les sommes, tout aussi affolantes que nous dépensons.

Pour vous proposer un petit décryptage de nos présents.

Nous offrons en partie parce que nous le voulons bien mais aussi, parce que la tradition nous y oblige.

Et nous soumet à une triple contrainte : celle de donner, de recevoir (et toujours avec le sourire, même si c’est une horreur), comme de rendre cadeau pour cadeau, faute de quoi nos relations risquent d’être rompues.

Les offrandes ont une signification profonde, aussi bien pour celui qui donne, comme pour celui qui reçoit.

Elles prennent leur véritable valeur dans le soin que nous avons apporté à les trouver, en fonction des goûts de la personne et du plaisir qu’elle aura à les recevoir.

Mais elles en disent long sur celui qui offre, quand il choisit pour se faire plaisir, sans penser au destinataire.

C’est pourquoi un cadeau raté nous blesse tant car il révèle à quel point le donateur nous connaît mal ou encore, il dévoile l’image dans laquelle il essaie de nous enfermer.

Il y a aussi la surenchère des largesses, offertes avec l’intention de rendre l’autre redevable.

Car, ne pas pouvoir rendre – ou bien pas à la hauteur de ce que l’on a reçu – c’est aussi se maintenir dans une position d’infériorité vis-à-vis du donateur.

Dans un dialecte des Indiens chinook, le mot cadeau signifie à la fois don… et poison…

Et derrière, se cachent des relations du pouvoir, des rivalités, comme bien des motivations, souvent inconscientes.

Offrir ce qui nous a manqué

Bon, je ne vais pas ressortir Freud mais il est évident, que derrière la frustration et le désir de combler un manque de l’enfance, il y a une certaine dose d’égoïsme. J’offre ce que j’aurais voulu recevoir, ce qui me ferait plaisir.

Donner des cadeaux magnifiques

Souvent, se monter « grand seigneur » implique la tentative de nous rendre dépendants, prendre de l’ascendant sur nous, montrer sa supériorité.

Qui cache parfois le désir de nous rabaisser.

Les utiles

Qui non seulement ne font rêver personne (à moins qu’elle ne l’ait elle-même demandé) mais sont parfois quasiment vicieux : comme offrir un livre sur le dernier régime à une femme en surpoids, voire une superbe batterie de cuisine à celle qui déteste passer son temps aux fourneaux.

Et les empoisonnés

Tel un animal de compagnie, avec son tas de contraintes… ou un minuscule, si mignon, qui se transformera en énorme monstre dévorant tout sur son passage.

Vous souvenez- vous de ce superbe film Un air de famille, (réalisé par Cédric Klapisch en 1996, d’après la pièce de théâtre éponyme d’Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri), où on offre à Catherine Frot un chien, en sachant qu’elle les déteste ?
Et en prime, son mari lui donne un collier clouté, qu’elle prend pour celui du chien, alors qu’il lui est destiné ?

Les cadeaux recyclés

Il vaudrait mieux tenir un carnet car si vous recevez, deux ans après, un objet que vous avez offert à quelqu’un, cela vous fiche très mal à l’aise.

Et en plus, vous êtes obligés de faire bonne figure et remercier, à moins d’avoir le courage de le dire, en rigolant… jaune, forcément.

Nombreux sont les cadeaux qui visent à « attacher » la personne, voire la marquer de son empreinte.

Comme ceux, faits pour compenser un manque de présence ou d’investissement personnel.

Ceux qui travaillent trop gâtent leurs conjoints ou enfants comme si cela pouvait remplir le vide affectif.

Oui les cadeaux en disent long sur nos relations, et sous le sapin, tant d’enjeux interviennent.

Et cachent si souvent des demandes d’amour, avant tout.

Alors, le plus beau cadeau ne serait-il pas celui qui vient du cœur ?

 

 

Ce site utilise des cookies pour recueillir des informations concernant l'audience et pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close