Les sages et les philosophes en débattent depuis la nuit des temps, donc je ne vais pas vous annoncer de l’avoir trouvé 🙂

Comme la vérité, il est personnel, propre à chacun et nul ne le trouvera à votre place.

Alors, sans grands discours philosophiques, métaphysiques ou existentiels, je vous propose juste quelques réflexions, outils et exercices pratiques.

Si vous décidez à renoncer à trouver cette fameuse mission, nous pourrons reprendre le postulat que la vie est une grande école où tout être est appelé à travailler sur soi pour réaliser son plein potentiel.

Mais nombreux sont ceux qui tels des robots, avancent, sans savoir pourquoi. Rien ne les attire ou ne les motive et ils se contentent juste d’exister.

Ou encore, il y a ceux qui se battent avec la vie, et en élèves rebelles, refusent d’apprendre les leçons qui leur sont proposées.

Ils rejettent leur destinée et trouvent tous les moyens détournés pour la fuir.

D’autres subissent leur vie, et même parfois, espèrent secrètement qu’elle s’achève au plus vite.

Mais si nous choisissons de donner un sens à notre passage sur terre, nous nous en donnerons aussi des moyens.

Sans en faire une sorte de quête du Saint Graal, nous pouvons néanmoins nous connecter constamment à ce qu’il y a de plus fort, de plus grand, et de plus noble en nous :

  • En retrouvant nos rêves d’enfance
  • En réveillant nos passions et nos motivations véritables, à travers ce que nous faisons avec joie
  • En nous inspirant des personnes que nous admirons

Pour bien mettre cela à jour il existe un bel outil :

La baguette magique

Imaginez que vous la possédez et que grâce à elle, vous pourriez modifier des choses, dans les domaines de votre vie qui ne vous satisfont pas.

Que changeriez-vous ?

  • Quelle serait la plus haute vision de vous-même, quelle contribution pourriez-vous apporter au bien commun, quel héritage désireriez-vous laisser à vos descendants
  • Comment réaliseriez-vous votre rêve le plus fou, le plus ambitieux. Sans y mettre aucune limite
  • Qu’est-ce qui rendrait votre vie belle, riche et pleine
  • Si tout était possible, que choisiriez-vous de faire
  • A quoi ressemblerait votre vie idéale ? Que voudriez-vous avoir accompli ?

En introduction de son livre Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, Stephen Covey propose un autre exercice.

Certains risquent de ne pas le trouver drôle… car il s’agit de s’imaginer à son propre enterrement…

Vous regardez avec détachement ceux qui y sont présents, vos proches, vos amis ou collaborateurs.

Choisissez trois personnes qui sont importantes à vos yeux et entendez-les prendre la parole.

Que disent-ils ? En quels termes et par quels traits de votre personnalité vous évoquent-ils ? Quels souvenirs avez-vous laissés ?

Demandez-vous ensuite ce que vous aimeriez qu’ils expriment… Comment voudriez-vous que ces personnes se rappellent de vous ? Quel discours aimeriez-vous que chacun prononce ?

Et comparez les deux…

Soulignez les points où les écarts sont les plus flagrants car c’est à ceux-là que vous devriez vous consacrer prioritairement, en vous fixant des objectifs concrets.

Et c’est ainsi que vous vous donnerez toutes les chances de devenir vraiment l’homme ou la femme que vous voulez être.

En rétablissant vos priorités entre la carrière, la famille, le couple et le reste, et en vous concentrant sur l’essentiel.

Ainsi, vos petits manques n’auront plus tant d’importance.

Et vous y gagnerez en assurance et en confiance pour faire de meilleurs choix.

Car il arrive que l’on se leurre soi-même et que certains domaines que nous pensions secondaires ne le soient finalement pas.

Loin d’être morbides ces interrogations permettent de faire un bilan de sa vie, de reprendre contact avec ses valeurs profondes, voire à se donner l’impulsion nécessaire pour changer.

Cet exercice agit également sur l’estime de soi, puisqu’il nous redonne la foi en notre capacité de « créer » celui ou celle que nous désirons devenir.

Comme le courage et la volonté de toujours faire de notre mieux.

Il est bon de le refaire, surtout aux tournants de notre vie.

Vivre en accord avec ses valeurs

Les connaître et les respecter, c’est faire un pas vers l’être entier.

Pour affirmer qui nous sommes mais surtout pour agir en fonction de ce que en quoi nous croyons et de ce qui nous semble essentiel au plus profond de nous.

Sans nous laisser égarer par un quelconque bénéfice immédiat au détour de la vie.

Mettre par écrit ce que nous nous assignons comme objectifs, ainsi que les étapes qui y conduisent, nous aidera à les appliquer d’une façon concrète.

Rester déterminé n’exclue pas la souplesse, qui aide à réajuster, affiner et faire évoluer régulièrement, notre « feuille de route », en fonction des circonstances.

La relire nous permet de voir si nos objectifs sont  toujours vrais et s’ils entrent en résonance avec ce qui fait « chanter notre cœur », nous fait « vibrer », nous donne l’envie de nous lever le matin, nous remplit de joie, d’enthousiasme et d’énergie.

« À quoi bon grimper plus rapidement à l’échelle pour réaliser qu’elle s’appuie sur le mauvais mur ? »

Garder en mémoire cette phrase, d’une justesse rare, nous donne le recul nécessaire pour réaligner notre vie.

Stephen Covey, qui en est l’auteur, donne dans Priorités aux priorités d’autres outils, notamment la montre et la boussole.

La montre représente le temps linéaire, qui passe inexorablement mais que nous pouvons apprendre à utiliser au mieux, en gérant nos engagements, nos activités et nos obligations.

La boussole indiquera la bonne direction et nous guidera vers nos buts véritables, vers ce qui fait réellement sens pour nous.

Lorsque le décalage entre les deux devient trop grand, il est important de voir que ce à quoi nous nous affairons n’est plus au service de ce qui nous nourrit vraiment à l’intérieur.

Cet écart peut générer des sentiments de vide, de confusion ou de culpabilité, qui indiquent que nous nous nous sommes égarés en chemin.

Et qu’il est nécessaire d’en prendre conscience mais sans nous en alourdir et sans les alimenter.

Juste choisir de ne pas laisser ce qui n’a pas été définir qui nous sommes, ici et maintenant.

Comme lâcher le passé et faire le deuil de nos regrets et  de nos erreurs.

Travailler à nous libérer de tous les conditionnements ou attentes qui nous ont été inculqués par nos parents, l’éducation ou la société.

Mais aussi de nos propres désirs « de grandeur »…

Pour trouver notre identité propre. Et l’affirmer.

Grandir en conscience, se respecter, entretenir des relations bienveillantes, tout en préservant notre liberté.

Pour que les désirs des autres ne deviennent pas un parasitage qui nous empêche d’écouter les nôtres.

Savoir dire « non », pour que notre « oui » soit authentique.

Garder et exprimer notre gratitude et notre reconnaissance pour tout ce que la vie nous apporte.

Et surtout, préserver l’envie de nous réaliser sur le chemin qui ne finit jamais…

Pour ne plus jamais avoir l’impression de passer à côté de sa vie.

 

 

Ce site utilise des cookies pour recueillir des informations concernant l'audience et pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close